Emissions 2012

20-03-2014 03:18

03-08-2012

3 août 2012 - 180 francs - Plantes endémiques - Amborella Trichopoda

Catégorie : Emissions 2012

 

3 août 2012 (image provisoire)

  • MaquetteMarnie MORAT
  • Imprimé parPhil@poste
  • ImpressionOffset
  • Format26 x 36 mm
  • Feuille de 25 timbres
  • Tirage: 60 000 exemplaires
  • Affranchissement: 3ème échelon de poids (51 à 100g) du régime intérieur

Il y a environ 1,2 milliard d'années, les premières algues apparaissaient sur Terre. Puis, il y a environ 500 millions d'années, les plantes terrestres se développaient et, avec le temps, se diversifiaient et se complexifiaient. Enfin, il y a environ 200 millions d'années, l'apparition des premières fleurs permit aux plantes d'accéder à de nouveaux modes de reproduction. La lignée évolutive d'Amborella trichopoda, un arbuste aujourd'hui endémique à la Nouvelle-Calédonie, a été la première à ainsi se différencier des autres plantes. Cet arbuste est dioïque, ce qui signifie que les fleurs mâles et les fleurs femelles sont portées par des pieds séparés. Doté de feuilles persistantes et pouvant atteindre 6 à 8 mètres, il pousse dans les sous-bois de la forêt dense humide et se rencontre sur la partie centrale de la Grande Terre, de Dogny jusqu'à Touho. Ses fleurs, inodores et de couleur crème, apparaissent de mars à mai, par grappes de deux à trente fleurs à l'aisselle des feuilles ou directement sur les tiges dénudées. La fructification a lieu juste après et dure le reste de l'année. Ses fruits en drupe et de couleur rouge renferment une graine rugueuse. Enfin, la constitution de son bois est proche de celle des fougères. De par ses caractères archaïques, Amborella trichopoda est considérée par les spécialistes comme la plus primitive des plantes à fleurs (angiospermes) actuelles.

 

 

Papeete

25/09/2017
 

Paris

26/09/2017
 

Nouméa

26/09/2017
 

Wallis et Futuna

26/09/2017